Mon maternage proximal 

Avant de tomber enceinte et même d’accoucher de ma MiniLouve, je ne connaissais pas ce terme barbare de « maternage proximal ». Il faut dire que je n’ai jamais particulièrement eu la fibre maternelle, que je n’avais qu’un ami papa et que je ne le vois pas souvent donc notre quotidien c’était plutôt boire des coups et aller au ciné à Paris que de s’extasier devant la layette (je ne m’extasie toujours pas d’ailleurs ). Quand je suis tombée enceinte de MiniLouve, nous avons déménagé d un 27 m2 à un 65 m2 en s’éloignant de Paris malheureusement (j’espère toujours gagner au loto pour avoir mon loft à Paris mais bon…) et nous avons fait une concession tellement l’appartement nous plaisait : nous sommes au 4ème sans ascenseur! Ca se fait très bien (sauf quand on part ou revient de vacances, fait une virée à Ikea…) mais très vite j’ai découvert le portage en écharpe et c’était une évidence qui me permettait de sortir le chien tout en portant le bébé et en ayant mes bras de libre. Et sans le savoir je rentrais dans le monde des « hippies » du maternage proximal. Et le pire c’est que je ne me suis pas arrêtée la!! Très rapidement j’ai décidé d’utiliser ce que mon corps produisait naturellement pour nourrir MiniLouve aka l’allaiter, un allaitement long qui a duré 16 mois. Et quand je pensais aller dormir dans sa chambre les premiers jours/semaines/mois/années (rayez les mentions inutiles) mon homme m’a très vite dit non vous venez toutes les 2 avec moi et cest ainsi qu’on a cododoté (oui c’est un verbe) pendant près de 6 mois!
Pourtant je ne me reconnais pas totalement dans l’esprit du maternage proximal : je n’avais pas envie de faire faire toutes les siestes à ma fille en écharpe ni la porter h-24, je ne l’allaitais pas en revendiquant mon état mais parce que je trouvais ça naturel pour nous et franchement pratique et économique, je pratiquais le cododo surtout pour ne pas avoir à me lever la nuit en grosse marmotte que je suis…
Alors voilà selon beaucoup je materne de trop mais je n’aime pas ces clichés et ces cases dans lesquelles on cherche sans cesse à nous mettre. Je suis juste la maman de ma fille, une maman louve certes dans ma façon de la couver et la protéger à outrance mais au final juste la maman qu’il lui faut!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s